Naissance : 11 juillet 1937.

Premières dégustations avec son père à l’âge de 9-10 ans.

Après ses humanités suivies avec brio à Namur, Philippe preste un stage de 6 mois dans une société hollandaise d’importation de vins – ensuite, il effectue son service militaire et part en Bourgogne travailler à la Maison Joseph Drouhin, amie et partenaire de Grafé-Lecocq. Il termine par un stage à la station œnologique de Beaune et y décroche un diplôme de technicien œnologue qui lui sera fort utile par la suite.

De retour en Belgique, il représente la firme familiale à l’Expo 58 où elle partage un stand avec 3 autres négociants belges dont la Maison Fourcroy.

Fin 1958 : Philippe entre dans la Société familiale, les vins Grafé-Lecocq spécialisée dans la sélection, l’élevage et la mise en bouteilles de vins français importés en vrac. Il y passera 40 années qui vont défiler à toute vitesse.

A 63 ans, il quitte la société familiale mais ne sait pas encore ce qu’il va faire. Il déguste alors une bouteille de vin blanc anglais en provenance des Cornouailles d’une qualité surprenante et découvre les cépages interspécifiques. Après plusieurs recherches et rencontres avec des vignerons passionnés luxembourgeois et allemands, il décide de créer son vignoble. Il achète une ferme abandonnée avec 10ha de terrain à la Bruyère à quelques kms de Namur.

En 2003 : Création du Domaine du Chenoy ouvrant la route aux cépages interspécifiques en Wallonie – Variété de raisins d’origine allemande ou suisse résistante aux maladies les plus courantes.  Ces variétés ont un grand potentiel qualitatif et une grande adaptation climatique. Elles permettent aussi le respect de l’environnement. Il plante alors 3ha de Regent, 1ha de Solaris, 0,75ha de Johanniter, à 0,50ha de Merzling et la même chose en Bronner et Hélios. Pour la petite histoire, il fallut 5000 piquets et 125 kms de fils pour ces plantations.

2003 : Il est aussi Président de la Fédération des vins et spiritueux belges.
2004 : Plantation de 8000 plants de Pinotin et aide à la rédaction des textes pour les appellations viticoles wallonnes.
2005 : Plantation de 5000 plants de Rondo et 3000 de Cabertin sur les 2ha restant. 1ère vendanges.
2013 : Association avec Fabrice Wuyts qui investit dans le domaine et permet l’achat de matériel dans le but de passer au bio.
2017 : Philippe cède le flambeau aux frères Despatures : Jean-Bernard et Pierre-Marie. Création des cuvées Terra Nova en rouge et Citadelle en blanc.
2018 : Philippe reçoit le Trophée de la personnalité vin de l’année au Salon Megavino.
2019 : Certification bio obtenue pour le Domaine du Chenoy.

Aujourd’hui, le domaine jouit des conseils avisés d’Eric Boissenot qui travaille avec plus de 180 propriétés dont Latour, Lafite-Rotschild, etc.

Quel parcours exceptionnel et un destin intimement lié au vin !

60 années dans le vin dont 15 à la tête du Domaine du Chenoy avec de nombreuses distinctions et médailles pour ses vins !

Fer de lance de l’utilisation des cépages interspécifiques en Wallonie qui a inspiré d’autres domaines comme : Château de Bioul, Vin de Liège, etc.

La production moyenne/an est de 50000 bouteilles.

Pour plus d’info sur le domaine : www.domaine-du-chenoy.com

Nos bières, vins, alcools et liqueurs locales

Nos brasseries

Nos brasseries

La Wallonie, c’est un florilège de bières extrêmement diversifiées ! Découvrez-les ici !

Nos distilleries

Nos distilleries

Découvrez ici les distillateurs et liquoristes de Wallonie, qui allient tradition, savoir-faire et innovation.

Nos vignobles

Nos vignobles

Aujourd’hui, c’est 180 ha de vignes qui sont cultivés en Wallonie et chaque année de nouveaux domaines sont créés par des passionnés... A découvrir ici !

Tweetez
Partagez
Enregistrer